Colette Masschaele a développé une passion pour le garnissage et la rénovation de meubles. Pour elle, il s’agit d’une activité de type artistique car elle y trouve un moyen d’exprimer sa créativité et elle s’y plonge avec bonheur.

La passion du garnissage

Interview réalisée par François-Xavier Heynen, Proximag, juin 2014

Heynen, François-Xavier, 2014. «La passion du garnissage». Lavenir.net, Le fil d'actu, 23 juin 2014, 06h50 [En ligne] www.lavenir.net/cnt/dmf20140623_00494489 (Consulté le 27 mars 2017)

A propos de Colette...

Après une formation dans l’Horeca, Colette [...] a décidé de chercher son épanouissement ailleurs: «Il y a cinq ans, après maintes réflexions, j’ai eu envie d’autre chose.» Elle est revenue vers une passion qui l’habite depuis longtemps et qu’elle avait été contrainte de délaisser: «En vérité, j’ai toujours été attirée par le bois et le tissu. Depuis toute petite je voulais travailler dans ce domaine.» Elle a alors suivi les cours du soir à Namur et elle a compris que le garnissage était fait pour elle: «Lorsque je répare une chaise, c’est un moment de bonheur pour moi.» Et ce sentiment de bien-être trouve son apothéose au moment où elle rend l’objet rénové par ses soins: «J’aime voir le plaisir et la surprise chez les propriétaires lorsque je leur donne la pièce.». Le garnissage exige aussi de s’inspirer de l’harmonie des lieux où l’objet sera placé: «En fonction de l’environnement, je propose des couleurs et des styles, cela exige aussi des discussions avec les propriétaires.» Ses techniques de restauration sont en constantes évolution. «Je viens d'acquérir il y a peu, un tout nouveau matériel de pointe me permettant désormais de sabler meubles, portes, escaliers,... Cette technique de mise à nu des boiseries s'appelle l'aérogommage. Bien évidemment, après cette première étape, le travail de restauration n'est encore qu'à sa genèse. Imaginez-vous un instant le plaisir que je peux ressentir quand je vois à nouveau ce bois brut, tel que la nature l'a créé.» [...]